(|) Mus├ęe de l'Affabuloscope

3 niveaux de 500m², + de 650 œuvres, objets et installations.

Salut l’Artiste ­čľĄ

Une c├ęr├ęmonie en l’hommage ├á Claudius de Cap Blanc aura lieu ├á Bethylac – le ­ŁŚŽ­ŁŚ«­ŁŚ║­ŁŚ▓­ŁŚ▒­ŁŚÂ ­Łčş­Łč▒ ­ŁŚ«­Łśâ­ŁŚ┐­ŁŚÂ­ŁŚ╣ 2023

Rendez vous pour ceux qui le souhaitent – ­ŁŚ«╠Ç ­Łčş­Łčş­ŁŚÁ ­ŁŚ«­Łśé ­ŁŚú­ŁŚ«­ŁŚ┐­ŁŚŞ­ŁŚÂ­ŁŚ╗­ŁŚ┤ ­ŁŚ▒­Łśé ­ŁŚĽ­ŁŚ╣­ŁŚ«­ŁŚ▒­ŁŚ«­ŁśÇ, au dessus du Prat d’Albis : https://goo.gl/maps/pC56zVRskkPB9Ds7A

Pr├ęvoir un pique nique afin d’├ęchanger un moment convivial en sa m├ęmoire (|)


Un appel aux artistes a ├ęt├ę lanc├ę pour pouvoir lui rendre hommage, toutes les conditions pour participer ├á l’exposition sont consultables ici

Les obs├Ęques de Claudius de Cap Blanc ont ├ęt├ę c├ęl├ębr├ęes Mercredi 30 novembre ├á 13h30 au fun├ęrarium de Pamiers, pour un convoi jusqu’au fun├ęrarium de Villefranche de Lauragais.

Un hommage ├á Claudius de Cap Blanc a eu lieu le 19 novembre ├á Bethylac et au Mus├ęe de l’Affabuloscope.
Merci ├á tous ceux qui sont venus honorer sa m├ęmoire, ├á tous ceux qui nous ont ├ęcrit et qui nous ├ęcrivent encore pour continuer ├á le faire vivre ├á travers de multiples id├ęes cr├ęatrices et des t├ęmoignages plus qu’├ęmouvants.


├ënorm├ęment d’hommages ont ├ęt├ę rendus ├á Claudius de Cap Blanc, des hommages de personnes proches et de personnes qui ne le connaissaient pas ou peu.

Le 19 novembre, un rassemblement a ├ęt├ę propos├ę ├á 13h30 ├á Behtylac, lieu sacr├ę de Claudius.
Malgr├ę le vent et le froid, une vingtaine de personnes ont brav├ę la m├ęt├ęo pour se retrouver l├á-bas.
Ces Photos magnifiques ont ├ęt├ę prises par Stephane Maillaud.

A 18H, le m├¬me jour, un rendez vous ├ętait donn├ę au Mus├ęe de l’Affabuloscope, une cinquantaine de personnes sont venues rendre un hommage ├á ce grand artiste.
Quelques textes ont ├ęt├ę lus :

Michel Malbec, pr├ęsident de l’association ‘Les Affabul├ęs’ a commenc├ę ├á prendre la parole en retra├žant sa rencontre avec Claudius et en tentant d’expliquer l’an├ęantissement de l’artiste face au saccage du jardin Vulvolithique.

Vid├ęo mont├ęe par Claudius le 27 octobre 2022

Un texte tr├Ęs ├ęmouvant et si juste, ├ęcrit par Linda, lu par B├ęreng├Ęre

Claudius,

JÔÇÖai appris ce matin ton existence et ta mort

En ├ęcoutant ton accent des montagnes

Dans une vid├ęo parvenue jusquÔÇÖ├á moi par hasard

On y voyait ton ┬ź jardin vulvolithique ┬╗

┼ĺuvre immense dont tu accouchais depuis plus de quinze ans

Les pierres te guidaient, tÔÇÖinspiraient

Et tu leur rendais le plus pur des ├ęchos

Tu donnais à contempler aux yeux qui savaient la lire

LÔÇÖhistoire dÔÇÖune for├¬t sacr├ęe

De totems en lignes dÔÇÖexpression

B├ęthylac avait vu pousser

Des vulves par milliers

Faisant jaillir au sommet

La source du vivant

Ce soir

Je ne sais plus si je pleure de joie ou de tristesse

De savoir que des gens comme toi existent encore

En comprenant quÔÇÖon les force ├á ne plus exister

Tu as d├ęcid├ę de tÔÇÖ├┤ter la vie un jour de paix entre les hommes

Armistice alors que, depuis longtemps, lÔÇÖon te faisait la guerre

Un beau pied de nez à la face du monde

Comme tu en as le secret

Affabuleux que tu es

A la nouvelle

Je suis dÔÇÖabord rest├ęe fig├ęe

Mesurant le geste, tout autant sa port├ęe

LÔÇÖ├ëtat qui te met en demeure

Puis le saccage de tout ce qui

De fourmi en fourmi, jour apr├Ęs jour,

SÔÇÖ├ętait mu├ę en ├ęlan titanesque

Pour rendre hommage aux femmes

Tu ├ętais lÔÇÖhomme qui plantait des arbresses

Enfant de Giono et de gyn├ęco

Tu r├ęv├ęlais aux humains le divin de leur ├¬tre

Les matrices desquelles ├ętait n├ę leur c┼ôur

Quelques heures ont pass├ę

LÔÇÖ├ęmotion retenue au-dedans mÔÇÖa accompagn├ęe

JusquÔÇÖaux Grands Sables, la mer

Dans laquelle je me suis baign├ęe

JÔÇÖai noy├ę ma rage dans les vagues

Crier aux na├»ades ┬ź Filles du sel, aujourdÔÇÖhui nous avons perdu un p├Ęre ┬╗

La mar├ęe mÔÇÖa berc├ęe, jÔÇÖy ai vers├ę mes larmes

Ma peau gel├ęe refermait au-dedans lÔÇÖardeur

JÔÇÖai voulu au retour te faire vengeance

Prendre la plume pour cracher lÔÇÖencre noire

Contre ceux qui sÔÇÖopposent ├á lÔÇÖalchimie, lÔÇÖamour des po├Ętes

Ces protecteurs dÔÇÖune nature sous contr├┤le

Incapables de sentir que de lÔÇÖ├ęmotion

Surgit la passerelle des liens aux vivants

Avides du pouvoir quÔÇÖils exercent dÔÇÖune m├¬me main

Sur la plan├Ęte et sur les femmes

Une forêt sans gestion ?

Des vulves à ciel ouvert ?

Vous nÔÇÖy pensez pas !

Plus tard, je me suis souvenue

De la V├ęnus de Lespugue

Femme dÔÇÖivoire, plantureuse du fond des ├óges

Muse de Picasso, Louise Bourgeois, Giacometti ou Matisse

Des peintures de la grotte de Chauvet

Courbes entrem├¬l├ęes dÔÇÖune d├ęesse et dÔÇÖune lionne

Que nous resterait-il si certains

Les m├¬mes qui ont tu├ę ton ├óme

Avaient d├ęcid├ę ├á lÔÇÖ├ępoque de tout faire dispara├«tre ?

JÔÇÖai voulu faire couler le sang,

Sur les ├ęnarques, leurs cadres

Et les idiots qui sÔÇÖy enferment

Leur dire ├á quel point il est important que des artistes soient d├ęfendus

Pour leurs ├ęnergies cr├ęatives

Seuls eux,

Gardiens des imaginaires

Peuvent continuer de faire briller

Les mythologies aux ├ętoiles de lÔÇÖhumanit├ę

Au lieu de me fatiguer avec les ent├¬t├ęs

JÔÇÖai choisi de tÔÇÖ├ęcrire, Claudius

Même si les mots gâchent toujours le sens

Je veux seulement te dire merci et pardon

T’assurer aussi, de l├á o├╣ tu nous regardes

Que ton jardin nÔÇÖest pas ├ęteint

En br├╗lant, il a diss├ęmin├ę aux quatre vents ses graines

Des petits cailloux

La mauvaise herbe sÔÇÖest multipli├ęe

Chez tous ceux qui ont per├žu la beaut├ę de ton acte

Partout dans les vall├ęes, les criques, les h├¬traies

O├╣ nos pas nous m├Ęnent,

Nous allons continuer de graver

Sortir les vulves des maisonn├ęes

Exposer à ceux qui en ont peur

La force et la douceur contenue dans ces fleurs

La puissance du f├ęminin nÔÇÖa jamais autant vibr├ę

Dans ton empreinte et nos ventres f├ęconds

De ta mort, ils ne vont rien gagner,

Si ce nÔÇÖest lÔÇÖeffroi de nos seins dress├ęs

Et nos jambes plus ouvertes encore au refus du silence

La trace que tu laisses

Personne ne peut lÔÇÖeffacer

Elle sÔÇÖinscrit ├á pr├ęsent aux lignes de nos mains

Nous allons reprendre ton flambeau

Burins, maillets, silex et folie dÔÇÖexister

Demain sera vulvaire

Je tÔÇÖen fais la promesse

Demain tu riras

Et les monts des V├ęnus te r├ępondront

Linda
15-11-22
A Claudius et tous les affabulateurs d’utopies

Un texte lu et de Cossic

Un texte ├ęcrit par Claudius en 2001, lu par Paule, s’intitulant ” Valable en cas de suicide’

Un texte lu par Emmanuelle

Beaucoup d’autres hommages nous sont parvenus par la suite et continuent d’affluer

Dont Hildebert le Vadrouuilleur qui a d├ędicac├ę une page sur Claudius

Michel Comte, joailler qui a reproduit la Matria en Argent

St├ęphanie Agrain, pendant son spectacle VULVISSIME

Michel Malbec qui a toujours soutenu son ┼ôuvre et qui continue ├á le d├ęfendre

Nadine Debay, qui ┼ôuvre pour la pr├ęservation du Jardin Vulvolithique comme lieu sacr├ę de reliance ├á nos origines et ├á notre Terre – M├Ęre.

N’h├ęsitez pas ├á signer et ├á partager la ‘p├ętition’ pour le :

Mouvement de soutien ├á la pr├ęservation du Jardin Vulvolithique : https://www.change.org/soutienbethylac

Vous pouvez soutenir l’association en adh├ęrant en ligne ou ├á l’accueil du Mus├ęe. Toute adh├ęsion vous donne la possibilit├ę de venir visiter le Mus├ęe de l’Affabuloscope, autant de fois que vous voulez, durant la saison en cours (2023).

© 2023 (|) Mus├ęe de l'Affabuloscope

Réalisation: DOoWEB