3 niveaux de 500m², + de 650 œuvres, objets et installations.

Cosmogonie Duale

Au commencement il n’y avait que des possibles qui flottaient dans le vide. Pour que les possibles deviennent possible, il fallait un prétexte de départ. Ce prétexte, c’est la matière.

Et la matière était féminine du fait qu’elle avait un ventre. Ce ventre avait la forme d’un trou noir. De ce trou noir est issu un oeuf, c’est l’oeuf du big bang d’où l’univers a surgi, et qui contient tous les possibles qui mijotaient en suspend dans l’arrière-cour. Aussi peut-on dire que l’univers est féminin. Les particules élémentaires masculines qu’il contient ne sont là que pour créer du mouvement. Le mouvement est masculin. Le temps aussi. Tandis que l’espace est féminin.La lumière aussi. C’est l’histoire de ces éléments et des événements qui ont suivi qui sont racontés dans cette scénographie.

Le plus étonnant n’est pas l’existence de l’univers. Ce n’est pas le fait qu’il y ait quelque chose plutôt que rien. Ce n’est pas que la vie soit apparue il y 3,5 milliards d’années sur la terre. Ce n’est pas non plus que le ciel soit plutôt bleu que rouge ou noir, ni qu’il y ait des années avec d’excellent millésimes dans bordelais. Non, ce qui est étonnant c’est qu’il y ait le masculin et le féminin.

musée, art, culture, ariège, mas d'azil, visiter, affabuloscope
Cosmogonie Duale

Les actes commis

© 2020 (|) Musée de l'Affabuloscope

Réalisation: DOoWEB